Tracteur Renault Super 5 du grand-père

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tracteur Renault Super 5 du grand-père

Message  Tracfor54 le Dim 23 Aoû 2015, 09:13

Bonjour,
Je me présente, David 16 ans, Jurassien et petit passionné de l'histoire Renault Agriculture et de mécanique
Je commente très peut sur le forum, bien que je me balade énormément
au vue des informations enrichissantes qu'il s'y trouve (grand merci de votre part,
de l'intention que vous portez à nos petits bijoux)
Pour la petite histoire (c'est toujours agréable à savoir), mon grand-père à fait l'acquisition
d'un Renault Super 5 en 1976 dans une petite concession à 20mins de chez moi,
qui l'a repris à un agriculteur du haut Jura qui l'avais acheté neuf (en avril 1964) et qui s'en servait pour charger sont fumier principalement
Avant d'arrivé dans sa cours, l'atelier l'a chaussé de pneus neuf, l'a repeint et effectuer ces entretiens
Quelque temps après sont arrivée chez lui, mon grand père a changé de direction l'échappement
pour qu'il donne vers le haut (il n'aimait pas avoir la fumée dans ces pattes). Il prenait grand soin de sont Renault,
mon père dit qu'il n'a jamais couché dehors, toujours à la grange au sec (est c'est toujours le cas)
Mon père à donc usée ces fond de culottes dessus avec ces frères, et moi à mon tour
Ce tracteur n'est pas équipée d'un compte-tour ni d'un compteur d'heure,
(qui me semble était en option à l'époque?) mais mon père dit qu'il a retournée quelques hectares quand même
A l'époque, quand le coussin du siège était crevée mon grand père remettais un morceau de cuir par dessus
Mais mon tonton qui travaillais à ville à récupérer un jour un siège de chariot-élévateur me semble-t-
et l'a adaptée dessus, car ils trouvaient le siège d'origine assez "tap-cul"
Ce tracteur à donc servie jusqu'à la retraite de mon grand-père (ou le tracteur à pris la sienne au passage)
Depuis ce jours, il sert à rentrer sont bois (avec la petite semis d'à peine 3 stères),
celui de mon tonton et de temps en temps le notre
Cette été, ont l'a remis en route avec mon père car nous somme en train de monter notre chartil,
et c'est là que le sujet ce précise, car je m'inquiète pour sa santé, je m'explique:
Il démarre au quart de tour et par tout les temps, en été je le préchauffe environ 30s et en hiver 1min
J'ai toujours vue le moteur fumée en quantité et plutôt bleuté, cependant:
Il y a quelque année, quelque seconde après le démarrage (à chaud comme à froid)
il pétaradais un petit coup en prenant quelque tours, comme si un cylindre partait juste après les 2 autres
Un jour mon père à refait le circuit de préchauffage,
et depuis il démarre à merveille, mon tonton distingué après une bougie de préchauffage fendue,
qui faisait mauvais contacte, mais a préféré mettre une petite cale en bois que de la changer..
Donc à mon avis cette bougie préchauffais mal ce cylindre qui atteignait sa température de démarrage juste après les 2 autres
Mais cela ne résolue pas le problème de fumée, alors cette été j'y ai réfléchie:
Je me suis dit que si il fume bleuté cela indique que de l'huile passe dans la chambre de combustion
Seulement il a une petite fuite d'huile au niveau de la tête du filtre à huile, et au niveau de 2 vis
de la plaque du carter cylindrique juste au dessus
(au passage, y'a-t-il un couple de serrage sur cette plaque?)
mais les 2 fuites sont minime bien qu'il ne faut pas les oublier,
alors j'ai écarté cette hypothèse car le niveau d'huile baisse lentement
donc semble corresponde à ces 2 fuites
Ensuite j'ai remarqué que la température de fonctionnement du moteur tournais au alentour
de 60 degrés, ce qui est très peut! Il atteint avec du mal les 80 degrés avec plusieurs côtes successives
avec la petite semis, donc l'hypothèse que le calorstat
soit défectueux pourrait-être la cause que le moteur fume beaucoup?
Et vue qu'il fume légèrement bleuté, j'en revient à ma première hypothèse mais en imaginant
qu'il laisse passé que très peut d'huile? Mais un légée passage d'huile peut-il venir des segmentations?
Je pencherai plus sur un joint de queue de soupape, ou un joint de culasse? Sachant qu'il sort une bonne quantité de fumé au moment des accélérations mais reste stable sinon, et que des vapeurs d'huile sort du reniflard du cache culbuteur
Mais mon manque d'expérience
ne peut pas me permettre de remédier à toutes mes questions que je me pose, alors je vous demande conseil
Autre chose importante, le relevage fonctionne très bien, mais il a un temps de réaction assez important
je trouve, mais j'y regarderai demain car possèdant le manuel de réparation d'organe mécanique MR74,
J'ai vue qu'il y avait quelque test tout simple à faire pour essayer trouver la panne, je les ferais donc avant d'en reparlée
Globalement c'est un très bon (et surtout beau) tracteur qui a subie très peut de modifications,
avec une carrosserie dans un très belle état (merci l'grand-père!) et qui donc mérite que l'on prenne soins de lui
Pendant que l'ont parle d'entretien, comment enlève ton le bouchon du reniflard de la pompe à injection, pour refaire le niveau d'huile?
Autre informations importante, je dirais même majeur,
mon tonton effectue l'entretien grossier de ce tracteur (essentiellement vidange, le reste j'y fait tel que le filtre à air,..)
qui est déjà une bonne chose pour le moteur, et voici les informations de la plaque losange:
Type technique R7054
Numéro de série 7403423
Voilà voilà, maintenant je vous laisse la parole et je vous souhaite une bonne journée
Tracfor54

Tracfor54
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 5
Date d'inscription : 28/08/2014
Localisation : Jura

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tracteur Renault Super 5 du grand-père

Message  jb23 le Dim 23 Aoû 2015, 20:43

Bonjour,

Votre tracteur Super 5 type technique 7054 N° de série 7403423 a été fabriqué à l'usine du Mans en décembre 1963.
Ce tracteur est donc équipé du moteur Renault-Alfa type 592.30 à injection indirecte de puissance 35 ch. au régime nominal du moteur de 2000 t/mn. Le relevage hydraulique qui équipe ce tracteur est le relevage Renault type 324 avec contrôle de position et transfert de charge total.
Les fumées que vous signalez ne sont absolument pas les signes de dysfonctionnement du moteur mais propre au type d'injection indirecte Ricardo de ce moteur. En outre la fumée plus importante au moment de l'accélération est normale sur ces moteurs de conception ancienne qui ne parvenait pas à bruler complètement la GO injecté au moment de l'accélération.
Si le niveau d'huile baisse du maxi au mini en 100 heures de fonctionnement on ne peut pas dire qu'il ya consommation d'huile et que la fumée à l'échappement serait imputable à la consommation d'huile.
Cependant vu l'âge de ce tracteur et sans doute le nombre d'heures important de fonctionnement il ne serait sans doute pas inutile de faire vérifier l'état et le tarage des injecteurs.
Un réglage des culbuteurs ne serait sans doute pas inutile non plus.
Par contre le niveau de fumée peut augmenter si le moteur n'est pas à sa température normale de fonctionnement c'est à dire 80° C car dans ce cas la combustion à l'intérieur des cylindres n'est pas optimale. La calorstat semble être en cause, s'il est encore présent car par expérience beaucoup de ces calorstat étaient déposés localement pour éviter des problèmes éventuels de surchauffe moteur, et devra être remplacé pour retrouver une température normale de fonctionnement du moteur.
Les vapeurs d'huile au reniflard sans consommation d'huile excessive sont sans importance.
Il n'y a pas de couple de serrage préconisé pour les plaques latérales de fermeture du bloc moteur mais il faut pas dépasser un couple de 1,5 daN.m.
Concernant le relevage hydraulique il faudrait dans un premier temps nettoyer le filtre hydraulique qui était l'éternel oublié de l'entretien et le remplacer si détérioré.
Le temps de réponse très long pourrait avoir pour origine une usure de la pompe hydraulique qui provoquerait des prise d'air avec émulsion de l'huile hydraulique.
Sans doute le remplacement de l'huile hydraulique ne serait pas un luxe car la dernière vidange doit dater et donc l'huile doit être polluée par l'eau de condensation et les impuretés.
Le bouchon de reniflard et de remplissage de la pompe d'injection est vissé dans le carter de régulateur de pompe d'injection ou de pompe d'injection selon le cas. Le niveau d'huile est correct quand le reniflard commence à goutter de l'huile et non du GO.
Amicalement.

jb23
Membre de l'A.T.R
Membre de l'A.T.R

Messages : 16343
Date d'inscription : 12/02/2008
Localisation : 72

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atr-agri.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tracteur Renault Super 5 du grand-père

Message  Tracfor54 le Dim 23 Aoû 2015, 21:26

Merci beaucoup pour ces renseignements, et content que la fumée excessive ne provienne pas d'un dysfonctionnement
Je regarderais prochainement si le calorstat est toujours présent, est si oui le remplacement sera envisagé
Le tarage des injecteurs avec un réglage des culbuteurs serait bien vue effectivement
Concernant le relevage la vidange a été effectuer vers l'automne dernier, mais comme chaque hiver toutes les vidanges seront effectuées
avec leurs remplacement de filtre
Je vais nettoyé le filtre hydraulique dans un premier temps, et voir ce qu'il en est pas la suite
Bonne fin de soirée
Tracfor54

Tracfor54
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 5
Date d'inscription : 28/08/2014
Localisation : Jura

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tracteur Renault Super 5 du grand-père

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum