Les huiles de synthèses, bonne ou mauvaise pour les veilles mécaniques ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les huiles de synthèses, bonne ou mauvaise pour les veilles mécaniques ?

Message  Olivier57 le Mer 17 Mai 2017, 20:53

Bonsoir à tous !

De nos jours, les mécaniciens autos font les vidanges de voitures avec de l'huile de synthèse ou semi-synthèse (5W40 Synthèse).
Les avantages de cette huile sont :
- Plus longue durée de conservation "à l'utilisation" (2ans au lieu de 1an comme peut le permettre un huile 15w40, ou 20000km au lieu de 10000km)
- Huile reconnu par Mercedes-Benz  (je ne fais pas de politique, mais juste un constat, car si je ne m'abuse, celui-ci est un grand constructeur).

Mais, la question qui ce pose, et dont je me pose toujours la question, Est-ce qu'une huile de synthèse peut convenir pour nos vieux compagnons (Renault en autres, mais aussi d'autre marque), sans risque de dégât avec le temps ?
Car, nous le savons tous, nous fesons loin des 500h par an pour faire une vidange, donc on vidange tout de même chaque année, alors que si l'on utilisait une huile de synthèse, nous ne ferions plus que nos vidanges tout les 2ans.

Quelqu'un aurait-il un avis sur la question ?

Bien amicalement
Olivier57
avatar
Olivier57
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 696
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 16
Localisation : Ibigny, MOSELLE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les huiles de synthèses, bonne ou mauvaise pour les veilles mécaniques ?

Message  jb23 le Jeu 18 Mai 2017, 00:44

Bonsoir,


Et bien la voilà la bonne question qui demande une réponse qui est loin d'être évidente !
Je vais tenter de répondre à cette question directe mais en pesant le pour et le contre des avantages et inconvénients et comme je suis normand je ne devrais pas avoir trop de problèmes pour louvoyer entre les avantages et inconvénients tout en tentant d'être le plus concis possible.
1- Un point commun à ces 2 types de lubrifiants: ils sont issus tous les deux du raffinage de pétrole.
2- ce qui différencie ces 2 lubrifiants:
* les huiles minérales sont d'ancienne génération (environ 30 ans) alors que les huiles de synthèses nouvelle génération sont apparues au début des années 2000 avec les moteurs de dernière génération, moteurs avec rampe commune d'injection électronique et les moteurs "downsizing" ( petite cylindrées, forte puissance). Pour exemple la voiture Renault 25 avec son moteur pourtant turbo et 2068 cm3 de cylindrée ne développait que 88 ch. avec un couple moteur de 18,8 m.kg et aujourd'hui nous avons la Renault Mégane avec son moteur de 1461 cm3 qui développe 115 ch. avec un couple moteur de plus de 26 m.kg.
*les lubrifiants synthétiques subissent un raffinage plus poussé ce qui permet d'éliminer une part beaucoup plus importantes de dépôts en suspension et c'est autant de polluants en moins qui se déposeront sur les pièces du moteur.
* les huiles de synthèses sont plus dopées avec des additifs détergents, anti-usure, anti soufre, ... et surtout ces additifs bénéficient des derniers progrès de la chimie.
* l'indice de viscosité des huiles de synthèse est plus élevé, aujourd'hui nous trouvons dans le commerce des huiles de synthèse avec un indice de viscosité à 169 (viscosité à 40° C de 130 cSt et à 100° C 19,6 cSt) pour une huile Elf 5W 50 alors qu'une huile  minérale 15W 40 n'offre qu'un indice de viscosité de 144 (viscosité à 40° C de 102 cSt et à 100° C 14,2 cSt). Ainsi les huiles minérales sont généralement indiquées 20W 40, 10W 30 alors que les huiles synthétiques peuvent afficher des viscosités comprises entre 5W 50. La plage entre les 2 chiffres étant plus grande indique une meilleure adaptabilité aux conditions de températures environnantes ainsi qu'à la température de fonctionnement du moteur. Ceci démontre que les huiles synthétiques sont parfaitement adaptées aux environnements avec forte variation de température comme les pays du nord de l'Europe ou les pays d'Afrique. 
Ces éléments démontrent que la viscosité de l'huile synthétique varie moins en fonction de la température qu'une huile minérale, cela permet donc de maintenir une très bonne lubrification et donc une bonne protection des pièces en mouvement lorsque le moteur fonctionne à haute température. En outre la viscosité d'une huile synthétique à froid de 5 comparée à la viscosité de l'huile minérale à 15 facilite le démarrage à froid des moteurs par très basse température (pas de figeage de l'huile) et surtout du fait de la faible viscosité à froid permet à l'huile froide d'être acheminée très vite aux endroits à lubrifier  du moteur dès les premiers tours du moteur évitant ainsi des usures de composants par fonctionnement sans huile à la mise en route.
Enfin cet index de viscosité permet de réduire la consommation des moteurs et d'améliorer le rendement car l'énergie à dépenser pour permettre la circulation de l'huile dans les différentes parties du moteur est réduite.
* le prix: sur ce point les huiles minérales gardent un sérieux atout car un huile synthétique 5W 50 coûte presque 2 fois le prix d'une huile minérale 15W 40, ceci est souvent un argument décisif.
3- maintenant que nous avons vu les caractéristiques de ces deux produits et leurs avantages et inconvénients, nous allons tenter de statuer sur le choix du lubrifiant à appliquer. Et bien c'est là que le technicien ne trouve pas la réponse parfaite et va donc en bon normand, et comme souvent les hommes politiques, décider qu'il ne décide pas !  
En effet, les 2 produits ont leurs avantages propres et si pour les moteurs de dernière génération la question ne se pose pas il faut utiliser les huiles synthétiques pour les raisons évoquées précédemment de fortes contraintes mécaniques et de fortes variations de température, par contre la question est bien différente pour répondre à la question posée "pour nos vieux compagnons".
Pour nos vétérans deux cas de figure sont à considérer: le cas d'un moteur rénové entièrement et le cas d'un moteur en service.
* le cas d'un moteur rénové: le moteur étant refait à neuf, tous les composants ayant été parfaitement nettoyés et débarrassés des dépôts sur les pièces et sur les parois du bloc moteur, les joints remplacés et de dernière génération, il est possible d'utiliser une huile synthétique.
Maintenant la question à nous poser est pour quels avantages ?
Ces moteurs restent d'ancienne génération peu chargés évoluant dans une zone tempérée, travaillant peu d'heures par an ont-ils vraiment besoin d'un lubrifiant de synthèse qui coutera bien plus cher mais qui nécessitera un remplacement à un fréquentiel identique à l'utilisation d'un lubrifiant minéral ? Nous ne devons jamais perdre de vue qu'une huile dans un  moteur qui fonctionne peu, dans un carter fermé, soumise aux variations de température de l'environnement va se polluer autant qu'une huile minérale par la présence de l'air et surtout la condensation dans les carters et même peut être plus car les additifs de cette huile sont très sensibles à ces facteurs air et eau.
* le cas du moteur en service: ce moteur a un nombre d'heures de travail souvent sous estimé lubrifié depuis l'origine d'abord avec des huiles minérales monogrades (souvent huile HD1 20) puis ensuite multigrades (15W 40) qui ont assuré leur fonction puisque ces matériels sont arrivés jusqu'à nous sans problème majeur ont-ils vraiment besoin d'un lubrifiant aussi performant que cette huile de synthèse ? Là par contre la réponse à la question posée est plus simple et sans doute négative pour les raisons suivantes:
a- l'utilisation d'une huile de synthèse qui remplacerait directement et sans précautions préalables une huile minérale peut déboucher sur un incident grave de défaut de lubrification du moteur par décollement des dépôts sur les parois du bloc moteur et des pieces internes par la forte détergence de cette huile. Les dépôts décollés pourraient s'accumuler dans les passages étroits de circulation d'huile et interdire la lubrification.
b- le coût disproportionné de ce lubrifiant pour ces matériels sans gain en retour si ce n'est un risque d'incident.

Maintenant si un utilisateur ou un collectionneur "de nos vieux compagnons" décide malgré tout d'utiliser un lubrifiant synthétique, quelles informations devons-nous lui apporter ?
Dans ce cas, il faudra opérer avec prudence:
1- vidanger le moteur à chaud et bien laisser égoutter pour éliminer un maximum d'huile et d'impuretés, remplacer l'élément filtrant à huile moteur.
2- faire le plein d'huile moteur avec une huile minérale 15W 40 ou mieux une huile semi synthétique (plus dopée que l'huile minérale mais moins que l'huile synthétique).
3- faire fonctionner le moteur une vingtaine d'heures maxi et reprendre les opérations précédentes 1 et 2
4- faire fonctionner le moteur une cinquantaine d'heures maxi et reprendre les opérations précédentes 1 et 2
5- faire le plein d'huile moteur avec l'huile synthétique et vidanger après 50 heures de travail avec remplacement du filtre à huile.
6- faire le plein d'huile moteur avec l'huile synthétique et vidanger au fréquentiel prévu par le constructeur avec remplacement du filtre à huile.
Important: ce choix et cette procédure peut s'appliquer à un tracteur qui est utilisé quotidiennement.
Ce remplacement est absolument déconseillé pour les tracteurs qui ne fonctionnent que quelques heures par an car les dépôts décollés pourraient se déposer et sécher dans les canalisations rendant leur élimination difficile voire impossible lors de la remise en route du moteur avec risque de défaut de lubrification.
Ouf, j'arrive au bout ma réponse et je ne suis pas du tout certain d'avoir été concis mais si vous avez des questions n'hésitez pas, j'essaierai de faire mieux la prochaine fois.
Amicalement.
TO300

jb23
Membre de l'A.T.R
Membre de l'A.T.R

Messages : 15715
Date d'inscription : 12/02/2008
Localisation : 72

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atr-agri.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les huiles de synthèses, bonne ou mauvaise pour les veilles mécaniques ?

Message  Olivier57 le Jeu 18 Mai 2017, 20:09

Bonjour,

Merci à toi pour cette réponse très précise !
Je pense rester sur ce que j'utilisais avant, c'est à dire une bonne 15w40.
Je pense également que ta réponse en aidera sûrement plus d'un !

Merci encore à toi !
Amicalement
Olivier57
avatar
Olivier57
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 696
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 16
Localisation : Ibigny, MOSELLE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les huiles de synthèses, bonne ou mauvaise pour les veilles mécaniques ?

Message  triphasé le Ven 19 Mai 2017, 08:24

Effectivement, ces réponses nous apportent des informations très importantes et elles sont parfaitement expliquées.

Merci beaucoup. Very Happy
avatar
triphasé
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 38
Date d'inscription : 04/03/2014
Age : 39
Localisation : Manche

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum